Il y a deux ans, j’ai effacé tous les posts de ce blog. Ainsi, tous mes messages d’avril 2006 à septembre 2009 ont disparu. Je le regrette encore mais sur le moment j’avais estimé ne pas avoir trop le choix.

Ce matin, j’ai jeté un oeil sur mes statistiques. Le nombre de pages vues par mois a chuté vertigineusement. De plus de 50 000 pages, je suis passée à tout juste 5 000, soit dix fois moins…

Normal me direz vous. En deux ans, ce lieu est devenu de plus en plus vide. Moins de posts, moins (pour ne pas dire plus) de tricot, de couture, de broderie et forcement moins de visiteurs et beaucoup moins de commentaires.

Pourtant, je suis restée. Je n’ai jamais pu me décider à refermer complétement la porte. Envie de garder un lien avec mes visiteurs, envie de partager mes rares travaux d’aiguille, envie parler de tout et de rien.

Aujourd’hui, je m’interroge sur ces visiteurs.

Qui sont-ils ? Ceux de la première heure ? Ceux qui me lisaient déjà sur mon précédent blog (« Au jour le jour » de 2004 à 2006) ? Ou des nouveaux qui, au détour d’une recherche sur Internet, sont arrivés ici ? Et que cherchaient-ils ?

Je pense aux blogueuses que j’ai rencontrées, par hasard ou pas, tout au long de ces années. Je pense à celles qui ont découvert mon blog alors qu’elles me connaissaient déja.  Je pense à celles qui sont devenues des amies.

Je me dis que l’aventure était belle et que j’ai envie de la continuer…à mon rythme.

Edit du 16/09/2011 : J’ai lu vos commentaires avec grand plaisir. Je suis touchée que vous ayez pris le temps de me laisser une trace. J’essaie de vous répondre individuellement, malheureusement, certaines adresses ne fonctionnent pas et quelques mails me sont revenus.