Je crois bien que je me suis essoufflée à vous raconter notre séjour à Lisbonne…

Je reprends donc tranquillement, en détaillant un peu moins.

Pour notre huitième journée nous décidons de traverser le Tage.  Nous prenons le métro jusqu’à Cais do Sodré, puis le Ferry pour la ville de Calcihas. La traversée dure une quinzaine de minutes.

Calcihas et le Cristo Reis vus depuis le Tage pendant la traversée

Calcihas et le Cristo Reis vus depuis le Tage pendant la traversée

 

calcihas

Calcihas

 

Grace au bus TST 101 nous grimpons jusqu’au Cristo Rei, réplique miniature du Christ rédempteur de Rio de Janeiro. Perché sur son piédestal il fait tout de même 110 mètre de haut et est visible de presque partout dans la capitale. Nous empruntons l’ascenseur qui nous conduit au belvédère d’où nous avons une ample vue sur Lisbonne et sur le Ponte 25 avril. Ce pont construit sur le modèle du Golden Gate Brigde dans les années 60 soit son nom à la révolution des oeillets.

Nous reprenons le bus en sens inverse et retournons vers le port pour visiter la Fragata Don Fernando II e Glória. Ce superbe trois-mâts, ancienne frégate de la Compagnie des Indes,  a été restauré et on y trouve des scènes de vie reconstituées.

La matinée se termine et nous traversons à nouveau le Tage. Vue depuis le fleuve la Praça do Comércio a fière allure.

Praça do Comércio

Praça do Comércio

 

Après le déjeuner, je laisse Melle UnAutreJour faire une sieste et je décide de retourner vers Sao Vicente dans l’Alfama.

 

Sao Vicente

Sao Vicente

J’admire à nouveau les azulejos des Fables de La Fontaine, puis la ville depuis le haut de l’église.

Je fais un petit tour dans ce coin si pittoresque de l’Alfama.

Tram

Tram

Affama vers Sao Vicente

Affama vers Sao Vicente

Affama vers Sao Vicente

Affama vers Sao Vicente

Pour finir, j’emprunte le tram 28 pour revenir dans le quartier de notre location et je fais une petite halte dans le magasin Pollux. On y trouve du linge de maison, de la literie, des bagages , des accessoires de cuisines et de table, du matériel de camping, etc…Disons que c’est un peu  l’équivalent du BHV parisien. Depuis le dernier étage du magasin on a une belle vue sur la l’ascenseur de Santa Justa.

Vue depuis Pollux

 

Le temps passe vite, l’après-midi se termine, alors je rentre rejoindre Melle UnAutreJour pour une soirée tranquille.

Tagged on:     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *