Après quelques années de reflexions et quelques jours de galère :

Je suis RAVIE, RAVIE, RAVIE !