Londres et Paperchase

Je vous avais déjà brièvement parlé de Paperchase au moment où j’avais découvert leur corner aux Galeries Lafayettes et au BHV. Ce leader de la papeterie en Angleterre ne propose pas que des carnets, du papier ou des  stylos ; on y trouve aussi des mugs, des tasses, des parapluies, des sacs, des lunch boxes, des coques pour Iphone, des housses pour ordinateurs, etc, etc… A chaque visite à Londres, le premier magasin dans lequel j’entre est le Paperchase de la gare Saint Pancras, mais mon préféré reste celui de Tottenham Court Road. Sur trois étages, c’est sans doute le plus grand,

Londres et l’exil fiscal ou la boulette de l’Eurostar

Hier, en vous préparant le post sur le Street Art et en y incluant la photo où apparait notre Président  m’est revenu en mémoire l’étonnante pub vue ( et du coup photographiée) il a a quelques jours dans le Metropolitan, magazine de l’Eurostar. Je me suis demandée pourquoi  Eurostar, contrôlé à 55% par la SNCF, elle-même sous la tutelle de l’Etat français, autorisait une publicité incitant les Français à venir s’installer au Royaume-Uni afin d’échapper à la fiscalité ? En fait, les équipes marketing Eurostar ne l’ont pas vu à  relecture avant publication,  sinon elles ne l’auraient pas publiée… Oups !

Londres et le Street Art + Edit

Mobstr, Tabernacle Street   En mars dernier, avec Melle UnAutreJour, nous avions suivi un Street Art Tour. J’avais apprécié d’être guidée dans les rues de Londres mais je dois avouer qu’une grosse partie des commentaires m’avaient échappée. Mon anglais n’est plus ce qu’il était et lorsque quelqu’un me parle vite pendant longtemps, dans un contexte très bruyant (ah, la circulation et les travaux !), je n’entends/comprends plus rien et je suis bien incapable de faire de la traduction simultanée à ma fille. De plus, nous apercevions parfois, au loin, une fresque ou un collage qui nous attirait mais impossible de

Londres et la 4th plinth + Edit

Je vous ai déjà parlé de mon attirance pour Trafalgar Square et de mon intérêt pour les oeuvres exposées sur la « Fourth Plinth » ici. Depuis que je vais régulièrement à Londres j’ai pu admirer : le Vaisseau de l’Amiral Nelson dans une bouteille de Yinka Shonibare,   la statue en bronze d’un enfant sur un cheval à bascule géant de  Elmgreen and Dragset,   et la semaine dernière, le coq en fibre de verre bleu roi de 4,7m réalisé par l’artiste Katharina Frisch.    Evidement ce coq me fait penser au symbole national français, mais pour l’artiste il représente “la régénération, l’ouverture et la force” Edit du

Londres et les marshmallows

Lors d’un de nos séjours à Londres, Melle UnAutreJour avait voulu goûter les marshmallows chez Fortnum & Masum. Nous en avions donc acheté quelques uns , qui se sont avérés si bons que nous les avions dévorés très vite.   Les marshmallow de F&M n’ont rien à voir avec les chamallows Haribo trop fades et trop élastiques, ils sont délicieusement parfumés et  si tendres…   Les marshmallows sont au centre de la photo   Au hasard de mes errances sur Internet, j’ai découvert que F&M se fournissait, en ce qui concerne ces friandises,  chez Confektz. Pour Noël 2011, j’en avais

Londres et l’ambiance de Noël

Cette semaine j’ai passé quelques jours à Londres. Je m’attendais à y trouver une ambiance  » Halloween ». En fait, c’était déjà Noël ! J’avoue que fin octobre je trouve que c’est prématuré, mais comme je n’avais jamais vu Londres à cette période, cela avait quand même son charme !  Vitrine de Paperchasse, Tottenham Court Road Vitrine de Heal’s, Tottenham Court Road Fortnum & Mason – 181, Piccadilly Fortnum & Mason – 181, Piccadilly John Lewis, Oxford Street   Installation des guirlances, Seven Dials

Procastination

Je voulais vous parler du Columbia Road Flower Market. Je voulais vous parler de ce que j’avais vu derrière cette porte. Je voulais vous parler d’une histoire de renard. Je voulais faire de beaux albums photos de notre dernière visite à Londres.                  15 jours sont passés depuis mon retour de Londres et je n’ai rien fait de tout cela.   Je voulais consacrer un peu de temps à mon nouveau projet de tricot (nouveau, vraiment ?). Je voulais prendre le temps de feuilleter mon guide de voyage sur la Toscane. Je voulais m’intéresser aux